L’adulescence
de Phil Mulloy

En présence de Phil Mulloy

Dans le milieu de l’animation, le nom de Mulloy sonne comme des ongles sur un tableau noir. Venant de la peinture, il s’essaie très jeune à la réalisation d’un long métrage. Mais si les idées vont vite, les financements freinent tout le projet. Frustré, Mulloy se remet au dessin et se dirige vers l’animation porteuse d’une promesse d’indépendance. Choisissant de sacrifier l’image au profit de l’idée, il développera alors une sobriété visuelle extrême servant un propos toujours plus corrosif. A travers sept programmes, le LUFF vous propose de découvrir ce dérapage frénétique vers la liberté de création. Zogs peints s’agitant sur du free-jazz, chien nazi à la voix robotique, somnambule tordu en images de synthèse, tous sont là pour permettre peu à peu à Mulloy de gratter le vernis de vos belles pensées et en exposer l’abject squelette d’hypocrisie bourgeoise. Souvenez– vous de l’amertume de votre adolescence, du rejet méchant et violent de la saine pensée héritée des adultes… eh bien, vous en reprendrez bien une petite dose.