L’érotisme selon Wakefield Poole

Danseur-chorégraphe respecté de Broadway, Wakefield Poole se lasse de ne voir que des films pornographiques gays de très mauvaise qualité. Par défi, il se lance dans la réalisation et y trouve un nouveau mode d’expression dans lequel il exploite son savoir-faire de metteur en scène afin de créer des films érotiques capables de stimuler les esprits, et ainsi élever le genre pornographique à une véritable expression artistique. A une époque où cela semblait encore inconcevable, il inscrit son patronyme en haut des affiches, fait sensation, et sans le savoir, devient un véritable pionnier du X. Pourtant, plus de quarante ans plus tard, son œuvre reste ignorée des ouvrages de référence du 7e art, qu’ils soient estampillées LGBT ou non.

«Après les films de Wakefield Poole, les miens semblent superflus et bien naïfs, non?» Andy Warhol (New York Times, 1972)


1200x780_maryandangel

1200x780_bijou15

BITS 038

1200x780_billharrison_bijou1